Les médecines alternatives complémentaires en plein essor : zoom sur la phytothérapie, la gemmothérapie et l’aromathérapie

Tantôt appelées médecines douces, non conventionnelles ou thérapies complémentaires, les médecines alternatives complémentaires (MAC) désignent des méthodes médicales distinctes de la médecine conventionnelle ou allopathique. Néanmoins complémentaires, elles sont des dizaines (ostéopathie, acupuncture, homéopathie, sophrologie, …) à rencontrer de plus en plus de succès.

Quelle place occupe aujourd’hui 3 MAC de type biologique : la phytothérapie, la gemmothérapie et l’aromathérapie ?

La phytothérapie, la santé par les plantes

La phytothérapie, de « phyton » en grec signifiant plante et « therapeia » traitement, est une médecine millénaire utilisant les plantes.

À l’origine des médecines traditionnelles, la phytothérapie trouve sa source au XVIe s. avant JC avec le premier texte consacré aux plantes médicinales. Jusqu’au XIXe s., les plantes constituent l’essentiel de la pharmacopée. Avec l’avènement de la chimie moderne, les médicaments de synthèse supplantent la phytothérapie. Par sa maîtrise technique et scientifique, la phytothérapie est reconnue officiellement en 1986.

Plante fraiche utilisée en macérat en phytothérapie

La phytothérapie utilise les plantes ou certaines de leurs parties (racines, tiges, feuilles, …) sous forme de tisanes, décoctions, teintures, … pour de nombreuses pathologies. Elle agit en profondeur sans effets secondaires, contrairement à la pharmacie classique.

Pour autant, les principes actifs de certaines plantes étant très puissants voire toxiques, l’usage de la phytothérapie nécessite prudence .

Les différentes fiches de phytothérapie sur espace-phytotherapie.com comme celles aussi évoquant la gemmothérapie sont d’ailleurs très complètes et détaillées. Je vous conseille d’y aller jeter un coup d’œil pour apprendre un peu plus sur les principes actifs de chaque plante, leur vertu et leur complémentarité. Elle vous dévoileront aussi l’étendue des soins et des pathologies que peuvent soulager ces thérapies par les plantes.

La gemmothérapie, la santé par les bourgeons

Branche de la phytothérapie, la gemmothérapie (du mot latin « gemmae » signifiant à la fois bourgeon et pierre précieuse) est une MAC qui utilise les tissus embryonnaires des plantes.

Bien que l’utilisation de bourgeons dans la pharmacopée traditionnelle remonte au Moyen-Âge, la gemmothérapie émerge des travaux du docteur belge Pol Henry dans les années 1960. Utilisant les cellules embryonnaires en phase de multiplication, elle considère que les bourgeons possèdent des propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature.

bourgeon-embryon-plante
Pratique marginale, la gemmothérapie emploie un « macérat glycériné » par macération de bourgeons, radicelles ou jeunes-pousses dans un mélange d’alcool, de glycérine et d’eau. C’est la forme galénique classique qui s’utilise seul ou combiné à des teintures-mères ou dilutions homéopathiques. Leurs vertus thérapeutiques sont variées pour prévenir et traiter divers problèmes de santé.

L’aromathérapie, la santé par les huiles essentielles

De « aroma » signifiant arôme, l’aromathérapie est une autre branche de la phytothérapie apparentée à la naturopathie qui utilise à des fins thérapeutiques des extraits aromatiques végétaux.

essence-fleur-huile-essentielle
Les origines de l’aromathérapie se confondent en grande partie avec celles de la phytothérapie. Marquée par l’invention en Perse au Xe s. de l’alambic, les techniques d’extraction connurent ensuite un important essor. C’est enfin au XXe s. que l’aromathérapie se développa, principalement en France, à travers les travaux du chimiste René-Maurice Gattefossé et du docteur Jean Valnet.

Voici un document en vidéo, une conférence sur l’arothérapie qui vous permettra d’en apprendre bien plus sur cette médecine douce grâce à des informations complètes et exhaustives.

 

Les huiles essentielles sont utilisées par voie interne, externe ou aérienne sous forme par exemple d’onctions, de gélules, d’aérosols ou de crèmes. Très coûteuses, les huiles essentielles renferment des propriétés moléculaires multiples : anesthésiques, anti-inflammatoires, anxiolytiques, digestives, antibactériennes, …

La phytothérapie, la gemmothérapie, l’aromathérapie ou toute autre MAC mobilisent chaque individu autour de sa santé en travaillant sur l’harmonie entre le corps, l’esprit et les émotions. Convaincant davantage de personnes grâce à leurs effets bénéfiques, elles sont même utilisées à l’hôpital !

Pour en savoir plus : l’Inserm a publié un document sur les médecines alternatives fort intéressant  à travers  un regard scientifique